Accueil
© 2016

La Parole de Dieu

levangileauquotidien.org

 

Edito septembre 2016

                                      QUE TA VOLONTÉ SOIT FAITE

     On ne s'égare qu'en se proposant un but de son propre choix. Quiconque ne veut rien que la seule volonté de Dieu ne s'égare jamais (François de la Mothe-Fénelon, Lettre 158).

Les voies de Dieu ne sont pas aussi impénétrables qu'on veut bien le dire. Saint Paul résume l'affaire en peu de mots : Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité (1 Tm 2, 4). Parfaitement ajustée à celle du Père, la volonté du Christ est au service de ce grand dessein d'amour. Il dit souvent qu'Il obéit à son Père. Cette obéissance n'est pas soumission, mais communion profonde au projet rédempteur du Père.

Lorsque nous disons Que ta volonté soit faite, nous demandons la grâce d'obéir comme le Christ a obéi, en unissant notre volonté à la sienne pour accomplir, nous aussi, ce qui plaît au Père (Jn 8, 29). À quoi bon rabâcher Que ta volonté soit faite et n'en faire qu’à sa tête ? Il ne s'agit pas d'obéir à une volonté qui s'imposerait de l'extérieur, mais de vouloir vraiment ce que Dieu veut, de couler librement notre volonté dans la sienne, non par une obéissance servile mais par une adhésion du coeur c’est-à-dire une obéissance filiale.

Pour adhérer à la volonté du Père, il nous faut «adhérer» à Jésus. Ce verbe étrange n'a pas été nventé par les fabricants de colle, mais par les exégètes. Origène l'employait volontiers, nous incitant à adhérer au Christ pour devenir un seul esprit avec Lui, et par là accomplir sa volonté.

On «adhère» au Christ en faisant comme les disciples : en se collant à ses basques ! En Le suivant, en L'observant, en L'écoutant, en Le priant. On « adhère » au Christ en collant à l'Évangile, non pas simplement intellectuellement mais en le mettant en pratique, très concrètement, dans nos choix quotidiens, dans notre façon de vivre, d'accueillir les autres, de leur parler, de les servir, etc... L'Évangile, c'est concret.

Un certain volontarisme chrétien aime faire la volonté de Dieu que Dieu le veuille ou non ! (André Frossard) Discerner la volonté de Dieu suppose, au contraire, une forme d'abandon : sommes-nous prêts à découvrir ce que Dieu a déposé en notre coeur, à répondre à son appel, quel qu'il soit ? Tant que nous n'aurons pas prononcé un «oui» confiant, tant que nous n'aurons pas lâché un peu de notre volonté propre, de nos projets, de notre ego, nous ne serons pas capables de discerner grand-chose du projet de Dieu.

Pour discerner, il nous faut aussi demander son avis à l'Intéressé, donc prier. Plus le choix est crucial, plus il faut «perdre» de temps devant le tabernacle. Il n'est pas interdit non plus de réfléchir, notre volonté ne demande qu'à être éclairée par notre intelligence. Et notre intelligence, elle, ne demande qu'à être éclairée par de sages conseils. À plusieurs, on voit mieux - pour autant qu'on ne se fasse pas guider par des aveugles ! La paix intérieure est le signe que nos choix sont bons.

La volonté de Dieu n'est pas une loi immuable coulée dans le béton, mais un chemin qui se révèle peu à peu. C'est en marchant que se fait le chemin remarquait saint Jean de la Croix : à partir du moment où nous suivons le Christ, l'horizon s'éclaire progressivement. Confiance, disponibilité, audace, patience, endurance, humilité, douceur en particulier envers soi, le disciple développe bien des vertus !

Si nous mettons nos pas dans ceux du Christ, nous devrons faire des choix et poser des actes concrets qui manifesteront notre «fiat».

Dans certaines situations, face aux drames qui nous secouent, la volonté de Dieu est difficile à comprendre et à vivre. Qu'il est coûteux de dire avec Jésus à Gethsémani : Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux... Faisons alors le choix de la confiance : le Seigneur est à l'oeuvre, Il est tout proche, Il sait donner une fécondité aux épreuves traversées avec Lui.

La volonté du Père, c'est que tous soient sauvés : à la place de nos projets à quatre sous, Dieu nous propose la béatitude éternelle. On peut refuser, bien sûr, mais est-ce le bon choix ? Puissions-nous répondre à son appel, en disant du fond du coeur : Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté (He 10, 7-9).

 

Site de la ville de Semur en Auxois : www.ville-semur-en-auxois.fr

Site du diocèse de Dijon : www.catholique-dijon.cef.fr

Secours Catholique : à Semur en Auxois

Semur

en

Auxois

(Cliquez)

Epoisses

Visitez la maison de

Sainte

Catherine Labouré

 

 

 

 

 

 

 

Calendrier messes
Accueil
Renseignements
Vie Sacramentelle
Catéchèse primaires
Aumônerie jeunes
Les Adultes
Vie Paroissiale
Paroisse d'Epoisses
Paroisse de Semur
Amis de la Collégiale
Fain les Moutiers
Contact
Photos Turin 2015